À propos d’EFD InductionOpportunités de carrièreSitemapPrint page • Choose language:

Glossaire

 

Acier inoxydable L’acier inoxydable désigne généralement des aciers alliés résistant à la corrosion et à l’oxydation (rouille). Cela inclut généralement :

  • Acier austénitique – L’acier austénitique, la principale catégorie d’acier inoxydable, qui représente environ 70 % de l’ensemble de la production. La catégorie austénitique est la catégorie d’inoxydables offrant la plus grande résistance à la corrosion grâce à une haute teneur en nickel (Ni) et en chrome (Cr). L’acier est non-magnétique et ne présente pas de point de Curie.
  • Acier martensitique – L’acier martensitique constitue une petite catégorie d’acier inoxydable caractérisée par l’utilisation d’un traitement thermique pour la trempe et le renforcement. Les aciers inoxydables martensitiques sont des aciers au chrome (Cr) présentant une faible quantité de nickel (Ni). L’acier est magnétique et présente un point de Curie.
  • Acier ferritique – L’acier ferritique est la seconde catégorie d’acier inoxydable la plus importante et représente environ 25 % de la production d’inoxydables. Les aciers inoxydables ferritiques sont des aciers inoxydables au chrome (Cr) présentant une faible quantité de nickel (Ni) ; cette absence de nickel entraîne une résistance à la corrosion inférieure à celle des austénitiques (aciers inoxydables au chrome-nickel). L’acier est magnétique et présente un point de Curie.

 

Brasage Le brasage, ou « brasage fort », est un procédé de raccordement par lequel un métal d’apport non-ferreux est chauffé à une température de fusion supérieure à 450 °C (800 °F) et réparti entre deux pièces adjacentes (ou plus) par action capillaire.

 

Brasage tendre Le brasage tendre est un procédé de soudage à basse température au moyen d’une soudeuse présentant un point de fusion inférieur à 450 °C (800 °F).

 

Chauffage par induction Le chauffage par induction est un procédé qui consiste à chauffer un matériau conducteur par induction électromagnétique. Les courants de Foucault sont générés au coeur du matériau, dont la résistance produit la chaleur.

 

Collage Le collage permet d’assembler la structure des pièces en soumettant un produit adhésif à une température élevée.

 

Convertisseur de fréquence Le convertisseur de fréquence est la source d’alimentation fournissant le courant alternatif à haute fréquence. Les convertisseurs de fréquence par induction modernes utilisent une technologie à semi-conducteurs.

 

Courant de Foucault Les courants de Foucault sont des courants induits qui sont générés dans le cas du déplacement d'un conducteur dans un champ magnétique ou suite à une variation du champ magnétique autour d'un conducteur.

 

Douchage Le refroidissement consiste généralement à réduire rapidement la température des métaux et alliages en deçà de la plage de température critique afin de les durcir.

 

Flux Le flux est utilisé lors du brasage pour éliminer les oxydes, prévenir l’oxydation et humidifier les zones d’assemblage. L’excès de flux doit être nettoyé lorsque l’assemblage a été réalisé. La présence de flux dans les parties assemblées pourrait entraîner l’apparition de corrosion.

 

Flux magnétique Le flux magnétique est l’ensemble du champ magnétique multiplié par la zone perpendiculaire qu’il pénètre.

 

Inducteur Un inducteur est une bobine qui transporte un courant alternatif à haute ou moyenne fréquence et qui est conçu pour induire des courants de Foucault dans des objets placés à l’intérieur de la bobine. Le courant induit génère également son propre champ magnétique, en réaction au champ généré par l’inducteur, ce qui permet d’éviter que le champ de l’inducteur ne pénètre au centre de l’objet chauffé.

 

Induction électromagnétique L’induction électromagnétique est la production d’une différence de potentiel électrique (ou tension) dans un conducteur situé dans un flux magnétique changeant.

 

Normalisation Le traitement de normalisation consiste à chauffer un alliage ferreux à une température appropriée et supérieure à la température de transformation, puis de le refroidir à l’air, à une température largement inférieure à la température de transformation. L’acier est normalisé pour affiner la grosseur de grain, rendre la structure plus uniforme ou améliorer l’usinabilité.

 

Point de Curie Le point de Curie (également nommé température de Curie) est la température à laquelle les propriétés magnétiques de certains matériaux subissent un changement de forme. Plus précisément : la température de transition entre les phases ferromagnétiques et paramagnétiques. Au-delà du point de Curie, le matériau ferromagnétique devient purement paramagnétique.

 

Post-chauffage Le post-chauffage des soudures a lieu immédiatement après le soudage afin de tremper, de réduire les contraintes ou d’obtenir un taux de refroidissement contrôlé pour éviter que la structure ne durcisse ou ne devienne cassante.

 

Préchauffage Le préchauffage est effectué avant de chauffer le matériel ou de lui appliquer un procédé mécanique.

 

Profondeur de pénétration La profondeur de pénétration est la distance entre la surface et la profondeur à laquelle la densité du courant redescend à 37 %. La profondeur de pénétration augmente à mesure que la fréquence diminue. La fréquence doit impérativement être choisie en fonction des dimensions et des propriétés électriques de l’objet à chauffer.

 

Recuit Le recuit est un traitement thermique qui altère la microstructure d’un matériau et permet de modifier des propriétés telles que la résistance et la dureté. Ce procédé permet d’atteindre un équilibre en chauffant un matériau, en le maintenant à une température appropriée, puis en le refroidissant très lentement. Il est utilisé pour amollir, réduire les contraintes internes, épurer la structure et améliorer les propriétés de formage à froid.

 

Revenu Le revenu est un procédé de réchauffage qui augmente la ductilité et la résistance à l’impact d’une structure trempée (martensite). La microstructure de l’acier refroidi et revenu est dénommée martensite revenue.

 

Soudage de tube Ici, le soudage de tube est une méthode de soudage en continu des tubes, tuyaux et profilés en acier et aluminium utilisant des inducteurs ou des contacts électriques. La matière première est contractée et découpée en bandes d’une largeur et d’une épaisseur correspondant aux dimensions du produit fini. Cette bande est introduite dans une ligne de formage et de soudage et est formée par les rouleaux, avant que les bords ne soient soudés les uns aux autres. Ce procédé de soudage est effectué sans avoir recours à un métal ou alliage d’apport car les bords sont chauffés à la température de forge et pressés les uns contre les autres.

 

Trempe superficielle par induction La trempe superficielle par induction est un procédé qui consiste à tremper la surface d’objets en acier ou en fer forgé en ne chauffant que la surface afin de produire une microstructure martensitique dans la zone chauffée après le refroidissement.